Ce soir, il y a du vent de Sud, lo scirocco, jugo. Presque ouraganique. Les vagues sont immenses, les goëlands captent le courant et flottent dans l’air.

Jugo souffle fort aujourd’hui.

Tu sais ce qui est beau ici : ici on peut sentir la nature. Ici on est connecté à la nature, on fait partie de la nature.

Ici on peut sentir comment est l’hiver, sentir l’automne sur sa peau, le printemps, l’été.

A Paris je ne sentais pas du tout la nature, je ne sentais même pas comment est l’hiver. On est déconnecté de la nature et cela n’est pas bien.

Je sais que c’est bien que je sois ici.

Je me réjouis à écouter le vent. Lo scirocco, la bora, la pluie.

Pendant des années je n’entendais pas, je ne sentais pas le vent. Cela me manquait cruellement.

Moi je suis tellement heureuse de pouvoir entendre le vent, de voir des vagues sur la mer.